Un élément essentiel de la stratégie

Près de la moitié des groupes ou des sociétés n’appartenant pas à un groupe ont mis en place une gestion explicite d’au moins une composante immatérielle de leur activité : la communication, l’innovation, la recherche-développement (R & D) ou la protection de la propriété intellectuelle.

influences-internet

Dans les autres domaines liés à l’immatériel, la taille joue un rôle plus important. La proportion des entreprises de mille salariés et plus qui s’impliquent dans l’innovation en produits ou en procédés est sept fois plus forte que celle des entreprises innovantes de moins de dix salariés ; ce rapport est même de un à treize pour la R & D et de un à dix pour la possession d’une marque. Très logiquement, les entreprises commerciales possèdent plus souvent une marque, alors que les entreprises industrielles déposent davantage de brevets.

Les différences de comportement sont beaucoup moins marquées entre les entreprises engagées dans une même politique de l’immatériel, même lorsqu’elles sont de taille différente : les principales justifications de ces politiques, leur suivi, la perception d’effets sont souvent peu sensibles à la taille et même au secteur.

Par ailleurs les entreprises qui investissent dans le domaine de l’immatériel bénéficient de retombées positives dans la gestion des ressources humaines et dans leur image de marque, tant interne qu’externe.